Cas pratique Manager d’équipe

! ATTENTION : Les cas présentés sont des cas réels dont les noms ont été modifiés. Ils sont décris succinctement, dans un objectif pédagogique, afin de permettre une meilleure compréhension des problématiques pouvant exister et de l’apport que peut présenter le coaching.

Présentation du cas
Jean-Claude est un chef d’équipe expérimenté dans l’industrie. A la tête d’une équipe de 30 opérateurs, il est en poste depuis 7 ans. Il est très efficace dans son travail et a été avant tout choisi par son manager pour le remplacer en raison de l’excellente qualité de son travail.
Jean-Claude prends son travail très à cœur, sa tendance marquée au perfectionnisme, qui s’est amplifiée avec le temps, a fait glisser son comportement vers un autoritarisme qui « ne passe plus » avec ses opérateurs. Ce phénomène de cristallisation des comportements de part et d’autre s’est généralisé en impactant désormais les autres chefs d’équipe qui s’écartent de lui.
Sa hiérarchie est consciente de la valeur de ce manager et inquiète de la situation.

Problématique :
L’attitude excessive de Jean-Claude impacte négativement son potentiel et sa réputation au travail. Les signes de baisse de performance commencent à se faire sentir.
! Problème de coaching : Le coach n’est pas un apprenti psychologue !  Dans ce type de cas l’analyse et la compréhension des mécanismes en jeu sont essentiels. Ce diagnostic des mécanismes doit être très précis afin de rester strictement dans le cadre du coaching.

Objectifs :
Le problème de comportement est sérieux. Les conséquences semblent s’aggraver de façon exponentielle.
→ Travailler avec Jean-Claude sur la confiance en soi,
→ Corriger la tendance comportementale mal adaptative.

Outils utilisés
→ Matrice Coûts/Bénéfices,
→ Drivers (Messages contraignants),
→ Outil de Maturité Professionnel > Stratégie des alliés,
→ Quick Wins.

Le coaching […] 6 séances

Conclusion du coaching
Jean-Claude a pris conscience de l’impact négatif de son attitude sur l’ensemble de son eco-système, de sa hiérarchie à son équipe en passant par lui-même et ses collègues chefs d’équipe.
L’effet positif de petites actions Quick Wins, a eu une grande résonance pour lui et l’a motivé à modifier son comportement. Après une analyse de son équipe, il a trouvé des alliés qui l’ont aidé à modifier son comportement et qui sont devenu des relais importants dans la gestion de son équipe entière.
Jean-Claude a mis en place un cercle vertueux. Il admet maintenant à quel point la situation passée le faisait souffrir personnellement et son soulagement d’avoir réussi à s’en sortir.

Top