Management Bienveillant : Mode, faiblesse ou performance ?

Le management bienveillant est à la mode. Articles, interviews, dossiers et livres se succèdent à un rythme effréné. Pour certains, il s’agit d’un leurre ayant pour seul objectif d’obtenir plus de productivité. Pour d’autres, il s’agit d’un tournant majeur dans les modes de management, bénéficiant aux salariés par la réintroduction de l’humain dans les relations de travail.
On peut dire que ces deux thèses sont justes et complémentaires. Le management bienveillant est la prise en compte de l’humain – de l’autre – dans la relation de travail, et les bénéfices sont partagés dans un fonctionnement gagnant-gagnant.

Le management bienveillant est une alternative aux coût colossaux engendrés par : l’absentéisme, les arrêts maladie, le burn-out, l’infidélité des salariés … Dans une entreprise, ces coûts sont d’une telle importance qu’il devient essentiel de trouver des solutions pérennes. Du côté de l’encadrement, le management bienveillant est … une solution pérenne.

Le management bienveillant est aussi d’une très grande importance pour les salariés. Il est de plus en plus question de Qualité de Vie au Travail, les générations Y et Z modifient fondamentalement la structure des échanges dans l’entrepris, et le facteur humain dans la relation de travail devient un enjeu personnel.

Etre écouté, avoir droit à l’erreur, être impliqué, dans un travail qui a du sens, permettent, à défaut de toujours s’épanouir dans son travail, au moins d’y trouver des motifs d’intérêts, sans que le travail ne se résume qu’à un bulletin de salaire et une déprimante obligation.

C’est sur ces fondements simples que le management bienveillant entre dans les entreprises, avec un mot d’ordre simple et compréhensible par tous :

Un salarié heureux est un salarié productif !

Un mot d’ordre, compris autant par le salarié que par le financier, valable à tous les niveaux hiérarchiques d’une entreprise, et qui oriente les fonctionnements vers une relation gagnant-gagnant.

Qu’est-ce que le management bienveillant ?

Très simplement, le management bienveillant c’est : « éviter de générer du stress chez ses collaborateurs ».

Tout d’abord, le stress génère le stress. Ensuite, le stress fait mécaniquement baisser la motivation, entraînant dans son sillage la baisse de la qualité, l’oubli de l’efficience, la disparition de la créativité et l’effondrement des résultats.

Le management bienveillant n’est ni une posture « naïve de moine bouddhiste », ni « le nouveau truc à la mode ».

 » Le management bienveillant est
une arme de construction massive ! »

Les entreprises, s’adaptant aux générations qui se succèdent avec leurs propres aspirations, ont évoluées du Taylorisme (productivité) au Lean Management (qualité) puis à l’Agile Management (adaptation). Aujourd’hui, elles comprennent que le modèle Agile atteint ses limites en créant des désastres humains dont l’influence, en terme de résultats, sont devenus considérables.  Arrêts maladie, burn-out, absences, infidélités et démotivation au sens large, sont des centres de coûts qu’il n’est plus possible de réduire uniquement à des indicateurs.

Qu’est-ce qui rend le management bienveillant ?

Le management bienveillant passe obligatoirement par une adaptation de la posture des managers. Ceux-ci vont, principalement, agir pour augmenter les émotions positives, et diminuer les émotions négatives de l’ensemble de l’équipe. Le bénéfice de cette posture, pour les collaborateurs, pour le manager et pour l’entreprise tient à la prise en compte de l’humain dans la relation de travail et à l’amorçage d’un cercle vertueux de progrès.

Quelles sont les sources de bien-être au travail ?

  1. Le cadre de travail : Equipement et équilibre vie privée/vie professionnelle;
  2. L’attention du management : Etre entendu et recevoir de la reconnaissance;
  3. L’émotion au travail : Prendre plaisir à travailler et des tâches stimulantes.

Concrètement on fait comment ?

Ne jamais oublier les mots : Bonjour / Merci / Bravo / S’il te plaît / Ce n’est pas grave / Bonne journée / Qu’en pensez-vous ?

  1. Donner du sens au travail de chacun  : Connaître l’utilité du travail est source de sens et protège du stress;
  2. Fixer des objectifs ambitieux MAIS réalistes : Les objectifs trop élevés sont stressant, les objectifs trop bas sont ennuyeux;
  3. Exprimer sa gratitude et encourager : Les encouragements augmentent la confiance en soi, la persévérance et l’optimisme;
  4. Accorder de l’autonomie et accueillir la créativité : Gagner en autonomie permet de se sentir libre, de diminuer le stress et génère la créativité;
  5. Etre juste dans les compliments comme dans les reproches : La justice pose un cadre rassurant. L’injustice est stressante, inhibante et démotivante;
  6. Savoir reconnaître ses erreurs : Etre exemplaire sans auto-flagellation ! Reconnaître ses erreurs est source de grand respect.

Rendre ses collaborateurs heureux …
Quel joli challenge de manager !

René HYS
Formateur expert en management – Coach certifié et diplômé
KARBON 13 – FormationCoaching https://www/karbon13.fr

Top