Assertivité, communication non-violente

Communication Non-Violente (CNV), base de management

Qu’est-ce que la Communication Non-Violente (CNV) ?

Marshall B. Rosenberg la définit ainsi : «  La Communication Non-Violente, c’est la combinaison d’un langage, d’une façon de penser, d’un savoir-faire en communication et de moyens d’influence […] » dont l’objectif est de «  favoriser l’élan du cœur et nous relier à nous-mêmes et aux autres, laissant libre cours à notre bienveillance naturelle. »

D’où vient la CNV?

Le concept de Communication Non-violente est introduit par un psychologue américain, Marshall B. Rosenberg autour des années 1970 qui place l’empathie au cœur des échanges.

Quand utiliser la CNV ?

Malgré sa simplicité de façade, la CNV est une méthode de communication peu intuitive, certainement pour des raisons culturelles. Elle est, de plus, un peu « chargée » car elle nécessite de remplacer des expressions habituellement courtes par un déroulé plus longs.

Cependant, avec un peu de pratique, la CNV est un excellent outil d’assertivité et permet de se sortir de situations chaotiques (pré-crises)

Comment pratiquer la CNV ?

La communication Non-violente est une séquence en 4 points exposés dans l’ordre :

  1. Observation ( Exposer les faits, sans opinion ni jugement)
  2. Sentiment ( Exprimer son ressenti face aux faits)
  3. Besoin ( Ils sont la raison profonde de nos ressentis)
  4. Demande ( Devant inciter à l’action en restant claire et positive)

Quels sont les effets de la CNV ?

La Communication non-violente permet de prendre l’habitude de dissocier les faits indiscutables des ressentis, devenant ainsi une base sereine d’échange. Elle évite aussi la mise en place de postures réactives instinctives ( Amalgame, auto-défense, mauvaise foi …). Elle permet enfin de s’extraire d’un possible rapport de pouvoir ou de compétition.

René HYS
Formateur expert en management – Coach certifié et diplômé
Karbon 13 – https://www.karbon13.fr/communication-non-violente